Le livre. Le meilleur ami du voyageur en transports en commun.

Le livre. Le meilleur ami du voyageur en transports en commun.


Après quelques utilisations, le top coat, d’abord parfaitement transparent, se pare de reflets d’une couleur douteuse.

Après quelques utilisations, le top coat, d’abord parfaitement transparent, se pare de reflets d’une couleur douteuse.


Cette étiquette faussement manuscrite ressemble terriblement à l’écriture de ma mère. À chaque fois que je regarde la bouteille, j’ai l’impression qu’elle a fait un tour dans ma cuisine.

Cette étiquette faussement manuscrite ressemble terriblement à l’écriture de ma mère. À chaque fois que je regarde la bouteille, j’ai l’impression qu’elle a fait un tour dans ma cuisine.


Henna time.

Henna time.


Amen.

Amen.


Le 29 mai, c’est tisane.

Le 29 mai, c’est tisane.


Vue de neiges éternelles depuis Clermont-Ferrand, 25 mai 2013.

Vue de neiges éternelles depuis Clermont-Ferrand, 25 mai 2013.


Des ongles en bleu et or ? Ça leur a porté malheur. Merci Sephora.

Des ongles en bleu et or ? Ça leur a porté malheur. Merci Sephora.


Où l’on supprime rageusement de son iPhone une application somme toute bien innocente

Parce que ma fille éprouve pour Tom, le Chat qui parle de Outfit Friends, une véritable passion et que je suis incapable de résister à l’envie de lui faire plaisir - ce qui me perdra avant de la perdre elle -, j’ai téléchargé il y a quelque temps l’équivalent féminin de Tom, Angela.

Tom est trapu, gris et vit au fond d’une ruelle apparemment mal famée ; Angela est fine, blanche et constamment attablée à la terrasse d’un mignon café parisien. Tom a l’air bonhomme et un peu triste ; Angela est souriante et un peu peste. Tom est une application agaçante à force d’être utilisée ; Angela m’est apparue ce matin franchement tendancieuse, au point que j’ai fini par la supprimer du téléphone après avoir consciencieusement joué avec elle, en accumulant des jetons destinés à lui offrir des cadeaux.

Pourtant, ce personnage élégamment posé sur un trottoir, qui passe sa journée à faire les yeux doux aux passants dans l’espoir d’obtenir des présents, donne des femmes une image à la fois valorisante, moderne et énergique. Jugez plutôt :

image

Si le joueur possède suffisamment de jetons pour lui offrir quelque chose, il clique sur l’icône située en bas à gauche et une superbe boîte enrubannée apparaît sur la table. Aussitôt, Angela joint les mains et pousse un cri de stupeur, avant d’adresser à son bienfaiteur un regard plein d’espoir ; à ce stade, ce dernier n’a pas encore acheté le cadeau : il doit d’abord voir de quoi il s’agit et combien ça coûte.

image

Le contenu du paquet varie peu : c’est une boisson qui transforme l’image l’espace de quelques secondes seulement, ou bien - mais c’est plus cher - un bijou, du maquillage, un sac à main (ici rose bonbon, à tout hasard), un chapeau, des bas colorés d’une rare élégance, des lunettes de soleil. Chacun sait en effet que c’est là tout ce qui comble les femmes ; musique ? non ! livres ? y songez-vous ? jeux vidéos ? je crois que nous ne sommes pas bien compris : le personnage principal est une FILLE.

Le joueur qui décide d’offrir à Angela le contenu si féminin et donc si adéquat du cadeau est alors gratifié d’un ronronnement reconnaissant. La petite chatte se tortille comme sous l’effet d’une caresse pour exprimer le plaisir qu’elle éprouve à recevoir des présents.

image

Cependant, pour admirer le joli clin d’oeil suggestif qui suit, il faut aller plus loin et caresser Angela pour de vrai. Elle aura alors un coquin petit rire et feindra de se soustraire au doigt taquin du joueur. Une fois revenue en place sur le trottoir ensoleillé, sourire aux lèvres et regard engageant, elle attendra le prochain cadeau.

image

Réflexion faite, il n’y a là rien, en effet, qui puisse faire penser à une quelconque forme de racolage, ni faire passer les jeunes filles pour de vénales créatures toujours prêtes à quelque prostitution déguisée pour amasser des biens futiles. Je devrais peut-être réinstaller l’innocente Angela dans mon téléphone.


Je craque.

Je craque.